« Résurgences »

La réunion annuelle 2018 d’ICOMOS Canada, Montréal 23 au 26 mai 2018.

 

Nos hôtes étaient la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, la Ville de Montréal, par l’entremise de son opération Patrimoine en fête, la Galerie Art Mûr, le Musée des beaux-arts de Montréal, la Guilde canadienne des métiers d’art et les Amis de la Montagne.

Le thème de la réunion annuelle, Résurgences, permettait d’explorer la ré-émergence du patrimoine et de la culture autochtone dans nos villes, là où les traces de leur présence ancestrale ont été recouvertes. En parallèle, nos milieux urbains font l’objet d’un nouveau regard orienté par des notions de paysage et d’écosystème. La nature elle-même semble revenir à la surface de nos villes bétonnées. Ces résurgences sont à l’avant-plan de nos perspectives actuelles sur l’avenir du patrimoine culturel canadien et formaient le point focal de nos ateliers, discussion et visites. Durant la rencontre de 4 jours, d’autres thématiques clés ont été abordées telles que la conservation et la gestion des sites canadiens du patrimoine mondial, les paysages culturels,et les objectifs de développement durable.

Les activités principales de la Réunion consistaient en une série de discussions techniques animées par certains de nos membres et par des modérateurs invités. Plusieurs autres événements étaient au calendrier de la Réunion annuelle, dont une soirée d’ouverture, des tables rondes, des visites d’expositions et un grand dîner d’échanges avec les membres canadiens des comités scientifiques internationaux de l’ICOMOS. La dernière journée était consacrée à l’assemblée générale annuelle et aux visites offertes dans le cadre de notre événement partenaire, Patrimoine en fête.

 

CLIQUEZ ICI pour consulter le PROGRAMME DÉTAILLÉ

CLIQUEZ ICI pour consulter le CALENDRIER

 


“Connexion au lieu”

La réunion annuelle 2017 d’ICOMOS Canada, Halifax, 24 au 27 mai 2017.

 

Nos hôtes étaient la Faculté d’architecture et d’urbanisme de l’Université Dalhousie, le Collège d’art et de design de la Nouvelle-Écosse (NSCAD) et la Bibliothèque centrale d’Halifax. Le thème de la réunion annuelle 2017, Connexion au lieu, permettait d’explorer la relation entre les gens et les lieux et de comprendre l’influence de cette relation dans la définition et la conservation des lieux d’importance culturelle.

Les activités principales consistaient en une série de discussions techniques animées par certains de nos membres. Ces discussions abordaient des sujets clés tels que la conservation des sites du patrimoine mondial, les paysages culturels, le patrimoine autochtone, la relation nature-culture, le développement durable et l’agenda urbain d’Habitat III. La dernière journée était consacrée à notre assemblée générale annuelle. L’événement d’ouverture a eu lieu à la galerie d’art Anna Leonowens et au Art Bar de NSCAD le 24 mai. L’événement comprenait un conférencier invité ainsi que le lancement le Prix Jacques-Dalibard.

La réunion annuelle comprenait également plusieurs activités publiques. Une exposition d’oeuvres d’art originales inspirées du thème de notre événement a été organisée par NSCAD. La Bibliothèque centrale d’Halifax accueillait trois jours d’activités du 25 au 27 mai, y compris une table ronde animée par le réseau anglais de Radio-Canada réunissant des invités du Canada et de l’étranger.

Une visite post-événement nous a permis de mettre en lumière la connexion au lieu en nous faisant découvrir un des trésors de la Nouvelle-Écosse: le site du patrimoine mondial de Grand Pré.

CLIQUEZ ICI pour consulter le PROGRAMME DÉTAILLÉ

 


“De l’histoire à la ville contemporaine : le patrimoine et la démocratie”

Le Symposium 2016 d’ICOMOS Canada, Toronto, 5 au 7 mai 2016.

L’évènement a débuté le jeudi, 5 mai, au Distilley District avec la fête annuelle Toronto The Good organisée par E.R.A. Architects. L’évènement soulignait le 100e anniversaire de naissance de Jane Jacob et inaugurait le festival Jane’s Walks (6-8 mai).

Au programme du vendredi : visites à pied (Jane’s Walk) et ateliers de discussion dont l’objectif principal était de réfléchir au rôle du patrimoine dans le quotidien en s’inspirant de la Convention de Faro.

Le samedi avant-midi proposait des conférences publiques sur le thème des changements climatiques et de l’évolution des parcs nationaux. L’assemblée générale a eu lieu en après-midi.