Des approches novatrices pour une meilleure conservation du patrimoine culturel

L’ICOMOS se consacre à la conservation et à la protection des monuments, des ensembles et des sites du patrimoine culturel. C’est la seule organisation internationale non gouvernementale de ce type qui se consacre à promouvoir la théorie, la méthodologie et la technologie appliquées à la conservation, la protection et la mise en valeur des monuments et des sites. ICOMOS, par le biais de plus d’une centaine de comités nationaux et de 28 comités scientifiques internationaux, constitue un réseau d’experts qui bénéficie des échanges interdisciplinaires de ses membres. Ceux-ci comptent parmi eux des architectes, des historiens, des archéologues, des historiens de l’art, des géographes, des anthropologues, des ingénieurs et des urbanistes. L’un de ses mandats importants est de remplir un rôle aviseur auprès de l’UNESCO sur la conservation du patrimoine culturel dans le contexte de la Convention du patrimoine mondial.

ICOMOS Canada est le comité national canadien de l’ICOMOS. Depuis 1975, ICOMOS Canada est à l’avant-garde du mouvement de la conservation au Canada et à l’international en contribuant activement au développement de la théorie et de la pratique de la conservation du patrimoine culturel.

L’organisation et ses membres continuent toujours de jouer un rôle de leadership pour influencer les politiques nationales et internationales. Celle-ci se distingue par l’exploration d’approches novatrices et holistiques pour continuellement améliorer la conservation du patrimoine culturel au bénéfice des communautés.

 


ICOMOS Canada vise l’amélioration de la qualité des soins portés à notre patrimoine bâti tant ici au pays qu’au niveau international en :

  • établissant les principes et les normes de conservation;
  • faisant la promotion de l’amélioration nécessaire des politiques ou des programmes par leur évaluation continue;
  • appuyant les échanges scientifiques et les forums de discussion dans le domaine de la conservation et en encourageant la participation à ces forums;
  • encourageant la recherche scientifique en conservation;
  • veillant à ce que les praticiens d’ici tirent profit des expériences en conservation menées ailleurs;
  • veillant à ce que le savoir-faire et les méthodes développées ici soient diffusées auprès des intervenants étrangers qui pourraient en bénéficier;
  • sensibilisant le public aux méthodes et aux approches adéquates pour la conservation et l’entretien de notre patrimoine bâti;
  • développant des liens de collaboration avec des organismes et des réseaux dont les activités ont une influence bénéfique sur le patrimoine bâti.